Dumplin’, la comédie pour en finir avec la grossophobie

Nouvelle comédie Netflix, Dumplin’ est un condensé de positivité et de diversité !

3083ab1519391cf10b74d004b5cf252c7f0d4760


Dumplin’
Par Anne Fletcher
Avec Danielle Macdonald, Jennifer Aniston, Odeya Rush
2018
Genre : comédie musicale

 

3

Une adolescente en surpoids vit avec sa mère ancienne reine de beauté. Lorsqu’elle rencontre le jeune Bo, elle se met à douter et à remettre en cause son apparence..

 

1

J’avais déjà eu un coup de coeur énorme pour le roman qui a inspiré le film. Miss Dumplin de Julie Murphy, est très bien écrit et plein d’humour. J’attendais donc avec impatience son adaptation par Netflix.

Les actrices sont géniales. J’ai découvert Danielle Macdonald dans le rôle de Willowdeen. Elle est douée pour faire passer les émotions du personnage, ses doutes et ses hésitations. C’est un personnage très fort et intéressant.
J’ai aussi adoré Jennifer Aniston dans le rôle de la mère obsédée par son apparence, à tel point que ça en devient ridicule.

Evidemment, dans l’adaptation, certains détails du roman passent à la trappe dans le film, d’autres sont ajoutés par rapport à l’histoire originale… Mais les choix scénaristiques ont été très judicieux.

Dumplin’ raconte plusieurs histoires. Celle d’une adolescente en surpoids, bien dans sa peau mais que la société rejette parce qu’elle ne rentre pas dans le moule. Cela passe par les insultes types “baleine” dans les couloirs du lycée, ou les regards dédaigneux des autres lorsque l’ado en question postule pour un concours de Miss. 

C’est aussi une histoire d’amitié. Le genre très fort, qui brave les attentes de la société et les stéréotypes. Oui, des filles peuvent être amies sans qu’il n’y ait aucune rivalité entre elles.

C’est une histoire de famille. De l’amour et la frustration qui émane d’une relation mère-fille. C’est ce qui m’a le plus touchée dans le film. Cette dimension m’avait peu marquée dans le roman, mais je l’ai trouvée très forte ici.

Surtout, ce n’est PAS une histoire d’amour. Si dans le livre, la romance prend une place importante, elle est quasiment inexistante dans le film. Ce que je trouve absolument génial. Cela donne une autre dimension à l’histoire : on n’a pas nécessairement besoin d’une histoire d’amour pour rendre une intrigue intéressante.

En bref, Dumplin’ est une très belle adaptation. Encore une fois, Netflix s’inscrit dans une volonté de proposer des films qui mettent en scène des personnages diversifiés et qui s’assument.

3 réflexions sur « Dumplin’, la comédie pour en finir avec la grossophobie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s