Au service de Sa Majesté la Mort ou comment devenir une zombie 2.0

Imaginez qu’on vous ressuscite d’entre les morts pour rétablir l’ordre des choses. Imaginez que votre nouvel employeur est la Mort elle-même. Imaginez que vous vous retrouvez au coeur d’un complot mêlant magie noire, vampire et vie éternelle…

Processed with VSCO with a5 preset


Au service de Sa Majesté la Mort T1 : L’ordre des revenants
Julien Hervieux
Castelmore
2018
310 pages 14.90 euros
Note : 3/5

« Un vieux proverbe écossais dit qu’il n’y a que deux choses certaines dans la vie : les taxes et la mort. Et je ne suis pas venu collecter vos impôts.. »


2


Londres, 1887. Prise dans le carcan de la société victorienne, Elizabeth, jeune journaliste indépendante, n’a d’autre choix pour exercer son métier que de passer un accord avec un journaliste qui lui sert de nom de plume. Un accord funeste : quand ce dernier est assassiné sous ses yeux, Elizabeth, devenue gênante, est sommairement abattue…
… pour se réveiller dans sa propre tombe.
Commence alors pour elle une toute nouvelle « existence ». Sous la surveillance d’un étrange chaperon, Elizabeth rejoint, à son corps défendant, les rangs des Revenants, des morts-vivants chargés de traquer ceux qui tentent de repousser la venue de leur dernière heure.
Elle œuvre désormais pour le compte de Sa Majesté la Mort elle-même, une activité bien loin du repos éternel…


Mon avis


J’avais été séduite par le résumé et la sublime couverture, mais je dois avouer que je ressors un peu mitigée de ma lecture.

Je m’attendais à une aventure trépidante, mais il n’en est rien. L’auteur prend, au contraire, le temps de nous présenter le contexte et les différents personnages. L’univers nous est progressivement introduit : nous sommes à l’époque victorienne, ambiance steampunk et complots !
L’histoire a un rythme plutôt lent, et bien qu’il y ait quelques retournements de situation, ils ne m’ont pas paru spectaculaires.

J’ai bien aimé le personnage d’Elizabeth, qui représente une femme plutôt moderne pour l’époque. Indépendante, elle choisit de vivre de sa passion pour l’écriture plutôt que de rester auprès de ses parents. Elle reste quelqu’un de discret, bien que déterminée.

L’intrigue est intéressante, mais il manquait ce petit je ne sais quoi, qui rend une lecture palpitante. L’univers est ce qui m’a le plus séduite, je suis la première déçue à ne pas avoir accroché à l’histoire plus que ça

Je remercie les éditions Castelmore pour l’envoi de ce roman.

5 réflexions sur « Au service de Sa Majesté la Mort ou comment devenir une zombie 2.0 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s