Série – Sense8 Saisons 1 & 2

sense81

Réalisateurs 
Lana & Lilly Wachowski, Joseph Michael Straczynski
Acteurs et actrices principaux 

Aml Ameen / Toby Onwumere (Capheus « Van Damn » Onyango) ; Bae Doona (Sun Bak) ; Jamie Clayton (Nomi Marks) ; Tina Desai (Kala Dandekar-Rasal) ; Tuppence Middleton (Gunnarsdóttir « Riley Blue ») ; Max Riemelt (Wolfgang Bogdanow) ; Miguel Ángel Silvestre (Lito Rodriguez) ; Brian J. Smith (Will Gorski)
Genre 
Science-fiction
Diffusion 
Netflix
Pays d’origine 
Etats-Unis

***

Note: 5/5

3

Une femme se suicide dans les ruines d’un temple méthodiste située à Chicago, aux États-Unis. Sa mort mêle mystérieusement les existences de huit individus éparpillés aux quatre coins du monde. En effet, Nomi, Will, Riley, Capheus, Sun, Lito, Kala et Wolfgang partagent désormais des expériences intellectuelles, émotionnelles et sensorielles communes et se retrouvent capables d’intervenir dans leurs réalités respectives. Ils ne sont pas les seuls à disposer de ces capacités et sont recherchés par une organisation aux desseins obscurs.

2

Sense8 est une série absolument géniale, qui se distingue de toutes les autres par son envergure mondiale, son brassage culturel, mais surtout, par sa diversité de personnages et sa bienveillance envers les différences. 

C’est, pour moi, le message de tolérance, en plus d’une intrigue très bien ficelée, qui a provoqué un tel engouement pour cette série. Les thématiques abordées sont, entre autres, les droits LGBTQ, la politique, la religion, le féminisme, l’amour, le sexe, les relations humaines

Sense8 décloisonne toutes ces thématiques et les aborde avec un regard nouveau, plus actuel.

Les 8 personnages sont tous très différents, que ce soit dans leur nationalité ou dans leur personnalité.
Riley est d’origine Islandaise, elle a quitté son pays à cause d’un événement tragique de son passé pour devenir DJ à Londres.
Will est policier à Chicago, où il tente de s’en sortir avec un père alcoolique.
Capheus est conducteur de bus au Kenya et doit faire face à la corruption et à la violence.
Sun est une femme d’affaire à Séoul, dont le frère est pourri jusqu’à la moelle. Pour évacuer sa colère face à la misogynie dont elle est souvent l’objet, elle pratique les arts martiaux.
Kala est pharmacienne en Inde, où elle doit trouver un équilibre entre ses croyances et les convictions de sa famille.
Nomi est une femme transgenre. En plus de sortir avec la plus belle femme du monde (Amanita aka Freema Agyeman), elle est une hackeuse hors pair.
Lito est un acteur mexicain, il tourne dans des nanars violents qui débordent de testostérone, à l’opposé de sa véritable personnalité, puisqu’il est homosexuel et sensible.
Et enfin, Wolfgang est un braqueur Berlinois. Donnez lui n’importe quel coffre-fort, il l’ouvrira en quelques minutes. Lui aussi possède un passé familial assez sombre.

Le tournage de la série a été réparti dans 8 grandes villes du monde, dont Chicago, San Francisco, Nairobi, Séoul et Paris. On peut donc voir une grande diversité dans les paysages et les lieux où se déroulent l’histoire.

Le synopsis ne rend pas justice à la complexité et à la dimension universelle de la série.

Saison 1 

S’il y a une chose que j’ai retenue de cette première saison, c’est qu’il faut suivre attentivement chaque épisode tellement la narration est riche. Surtout les quelques premiers, qui mettent en place le contexte général dans lequel évoluent les 8 personnages principaux, qu’on apprend à connaître au fur et à mesure.

Ces derniers mettent du temps à comprendre ce qui leur arrive. Imaginez-vous partager, du jour au lendemain, toutes vos pensées avec 7 autres personnes ! D’autant plus que chacun a une vie pas forcément évidente. Mais ce sont justement les difficultés personnelles auxquelles ils doivent faire face, conjuguées à Whispers, ce fou furieux qui veut les découper en morceaux, qui vont rapprocher les 8 sensitifs.

J’ai trouvé absolument fascinant que chacun puisse se projeter dans la vie de l’autre. Ils ne se retrouvent pas tous en même temps, au début. Des affinités se créent selon les personnes et les moments. Par exemple, le courant passe tout de suite entre Riley et Will, tandis que Sun et Lito ne se parlent pas plus que ça. Mais surtout, chacun vient en aide à l’autre selon ses compétences, que ce soient les talents de hackeuses de Nomi, ceux de combat de Sun, Will ou Wolfgang, les compétences médicales de Kala… tous ont quelque chose à apporter aux autres.

Si la série démarre assez lentement au niveau de l’action, les événements et les révélations s’enchaînent ensuite très rapidement. Les relations entre les sensitifs deviennent très vite fortes. Si les scènes de nudité ou de sexe peuvent surprendre au début, elles transmettent finalement un beau message de tolérance et d’acceptation du corps, d’un partage sans limite.

En parallèle des moments de communion entre les sensitifs, le danger les menace : Whispers. C’est un personnage qui m’a fait froid dans le dos, et ce dès le début. Cruel, insensible, il ne recule devant rien pour parvenir à ses fins. Il ressemble à un loup qui traque ses proies sans relâche.

La fin de la première saison est une apothéose d’action, où les compétences de chaque sensitif sont utilisées. La fin nous laisse pantois, avides de nous plonger directement dans la saison 2 !

Saison 2 

Le premier épisode est sorti à l’occasion des fêtes de fin d’années en 2016. On y retrouve les 8 personnages face aux conséquences de leurs actions. Tout comme dans la première saison, le début est assez lent, puis très vite, tout s’enchaîne. 

L’intrigue se complexifie, au fur et à mesure qu’on en apprend plus sur les desseins du BPO, pour laquelle travaille Whispers. Entre ce dernier et Will, une traque sans relâche s’engage. Les 8 sensitifs n’ont de cesse que de le faire tomber.

En plus d’offrir encore plus d’action que la première, la saison 2 nous montre des relations renforcées entre les 8 personnages principaux. Ils doivent s’épauler plus que jamais. On les découvre plus vulnérables, et encore plus humains. Il est tellement facile de s’attacher à eux, ils nous ressemble dans leurs réactions et leurs aspirations.

Les personnages non-sensitifs sont un peu plus inclus dans l’action, surtout Amanita, la compagne de Nomi, pour qui je voue une admiration sans borne.

D’autres sensitifs font leur apparition, et si certains sont sympathiques, d’autres sont plutôt antipathiques. Mention spéciale à Lila Facchini, qui m’a tout simplement fascinée !

Episode final

La saison 2 a failli ne pas avoir de suite ! Mais l’engouement, les pétitions et les manifestations de fans ont eu gain de cause. Le 8 juin dernier, nous avons donc eu droit à  un épisode final de 2h30.

Si jusque là je n’ai émis aucune critique à l’encontre de Sense8, c’est là que le bât blesse. 2h30, c’était trop court pour faire un final parfait. Quelques incohérences sont à noter, des moments importants sont survolés… Le tout est trop rapide, on sent que les réalisateurs ont dû faire au plus efficace pour clôturer la série.

Les tensions sont à leur comble dans cet épisode. On tremble pour les personnages, qui se mettent plus en danger que jamais pour parvenir à démanteler le BPO et stopper Whispers. Cette fois-ci, l’action se déroule essentiellement à Paris, où tous les personnages sont réunis physiquement, et non plus dans leurs têtes. Cette réunion physique donne une impression particulière puisque même les non-sensitifs qui leur sont proches sont présents.

La toute fin est très belle et positive, mais tout ça m’a paru trop beau. Alors certes, ça arrache quelques larmes, mais je ressors perplexe et déçue. Pour une série qui sortait de l’ordinaire, prenait des chemins jamais explorés, c’était trop convenu.

Et vous, vous avez vu Sense8 ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ?

5 réflexions sur « Série – Sense8 Saisons 1 & 2 »

  1. J’ai adoré cette série ! Je l’ai regardé l’année dernière, je me suis enfilée les deux Saisons, et du coup Avec le recul, j’ai trouvé le final Parfait. Mais peut-être parce que je ne me souviens plus autant de tous les éléments, parce qu’avec cette Narration très riche, comme tu dis, on ne peut pas se Souvenir de tout. Mais qu’est-ce que je les aime tous ❤ Impossible de choisir quel.le personnage je préfère !

    J’aime

  2. Ping: Bilan Juin |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s