La jeune cadre dynamique qui voulait conquérir le monde – Camille Cordouan

0482990f-4588-4571-8e46-e445b1df1481
Titre 
: La jeune cadre dynamique qui voulait conquérir le monde
Autrice : Camille Cordouan
Editeur : Robert Laffont
Date de publication : 2018
Prix : 18 euros
(224 pages)

Note : 2.5/5

1Behnaz est programmée pour réussir. Jeune, ambitieuse, c’est le genre de personne qu’on préfère ne pas laisser à la concurrence.
Lorsqu’elle franchit un matin de septembre les portes d’une grande société du CAC 40, pour Behnaz, l’équation est simple : son énergie, son talent lui permettront de gravir rapidement les échelons, ses succès seront ceux de l’entreprise.
Mais Nathalie Rigoli, sa supérieure directe, en a décidé autrement. Et il lui faut composer avec les deux autres membres de l’équipe : Boris, un jeune homme sans personnalité qui compense sa médiocrité par son fayotage, et Fabienne Kirchbirger, la doyenne du groupe, qui souffre des tâches ingrates qu’on lui attribue. Dans ce huis clos tragi-comique s’invite également l’infect Grégoire Laprune, un voisin de couloir.
La situation devient rapidement hors de contrôle pour Behnaz.

2

J’avais été attirée par le titre un peu long, qui en général cache un roman drôle et feel-good. Avec La jeune cadre dynamique qui voulait conquérir le monde, ce n’est pas tout à fait le cas. Le style est incisif, presque clinique, dans ce monde de l’entreprise.

On suit Behnaz, l’héroïne avec son arrivée dans une entreprise du CAC 40. Le ton est tout de suite donné avec une utilisation du jargon spécifique de ce genre d’univers. Si au début j’ai réussi à suivre, je me suis vite perdue dans les termes techniques puisque c’est un monde que je ne connais pas du tout.

Malgré cela, je trouve que l’autrice a très bien su retranscrire l’ambiance qu’il pourrait y avoir dans une telle entreprise. Elle pose un regard lucide et réaliste sur les aspirations de chacun, la pression qui repose sur les épaules de ses personnages.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à ces derniers justement, peut-être à cause du ton employé par l’autrice. C’est assez impersonnel, j’ai eu parfois l’impression de lire un rapport. Si je comprends les enjeux auxquels ils sont chacun confronté, je ne me suis pas sentie concernée.

En bref, c’est une lecture que j’ai appréciée au début, mais qui est vite devenue fastidieuse parce que c’est un univers pour lequel je n’ai aucune accroche. Pour celles et ceux qui baignent dans le milieu de l’entreprise, je pense que ça leur parlera plus.

Je remercie les éditions Robert Laffont pour l’envoi de ce roman.

 

4 réflexions sur « La jeune cadre dynamique qui voulait conquérir le monde – Camille Cordouan »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s