Série – The End of the F***ing World

theendofthe-min
Réalisateurs
: Jonathan Entwistle, Lucy Tcherniak
Acteurs principaux : Jessica Barden & Alex Lawther
Genre : comédie dramatique, humour noir, insolite
Diffusion : Netflix
Pays d’origine : Royaume-Unis

Note : 5/5

– Synopsis-

James, âgé de 17 ans, se présente comme un psychopathe et tue régulièrement des animaux comme passe-temps. Il se lie avec Alyssa, une camarade de lycée, aussi rêveuse que rebelle qui vit avec sa mère et son beau-père. James décide de l’assassiner mais commence à ressentir des sentiments pour elle, alors qu’ils se lancent dans un road trip d’enfer…

– Avis –

coup-de-coeurThe End of the F***ing World est une série pas comme les autres. Placée sous le signe de l’humour noir, elle dépeint le road-trip improbable de deux ados complètement paumés. Elle a été adaptée à partir du roman graphique éponyme de Charles Forsman, publié pour la première fois en 2013.

Les 8 épisodes qui composent la série sont assez courts, et durent 20 minutes. Cela peut sembler léger, mais l’histoire et les enjeux sont tout de même parfaitement mis en place. On découvre ainsi James, qui se présente comme un psychopathe (il a quand même tué des animaux et rêve de tuer un être humain !) vivant seul avec son père ; et Alyssa, ado rebelle, qui habite avec sa mère complètement dépassée/effacée et son beau-père aux mains baladeuses.
Leur rencontre est tout sauf romantique, tout paraît calculé puisque chacun a une idée derrière la tête. Mais petit à petit ils se dévoilent. A nous, mais aussi l’un à l’autre.

La série commence plutôt doucement, mais gagne très vite en puissance.  J’ai été tout de suite entraînée dans l’univers très british. A tel point que j’ai binge watché les 8 épisodes d’un coup. J’ai été totalement prise au dépourvu par un événement plutôt dramatique qui survient à la moitié de la saison, donnant ainsi à la suite un tout autre tournant.
Les deux ados sont livrés à eux-mêmes, et ne peuvent pas compter sur les adultes. Ces derniers se révèlent être névrosés, psychopathes, pédophiles, immatures… Que ce soit leurs parents ou ceux qu’ils rencontrent au cours de leur fugue, aucun ne semble vraiment les comprendre ni ne les aide.

The End of the F***ing orld présente des airs de Bonnie & Clyde, avec la thématique de la fugue qui devient une fuite. Sans parler de Alyssa qui se coupe les cheveux en carrés et les teints en blond !

Le dernier épisode se termine sur une note à la fois dramatique et de suspense, nous promettant (je l’espère !!) une deuxième saison.

Bref, gros coup de coeur pour cette série !